Le winner flow : l’outil indispensable à l’accouchement ?

Par Armelle Fruchard | Mise à jour le 16 novembre 2023

Le Winner Flow est un petit « sifflet » qui guide la respiration, d’utilisation simple et ludique. Il est de plus en plus recommandé par les sages-femmes, de la grossesse à la rééducation périnéale. Mais alors, à quoi sert le winner flow ? Quand l’utiliser ? On fait le point.

Qu’est-ce que le winner flow ? 

Le Winner Flow est un dispositif innovant conçu par un kinésithérapeute français pour assister les femmes, de la grossesse au post-partum. Il s’agit d’un embout buccal en plastique dans lequel on vient souffler. Il est doté d’une résistance modulable (de 1 à 2,5), qui aide à une respiration abdominale et mesurée. Il permet de solliciter différents muscles : les abdominaux, le diaphragme et le périnée. 

Ce sifflet, facile à utiliser et à régler, présente plusieurs bienfaits de la grossesse à la rééducation post-natale. En soufflant dans le Winner Flow, vous pouvez canaliser votre souffle et votre concentration ce qui permet de mieux supporter les contractions mais aussi de renforcer votre plancher pelvien.

Il se démonte facilement afin d’être nettoyé et peut même être passé au lave-vaisselle (en faisant attention à ne pas y perdre la pièce amovible qui se trouve à l’intérieur).

Pourquoi et comment utiliser le winner flow pendant la grossesse ? 

L’emploi du Winner Flow est possible à partir du quatrième mois de grossesse. Il contribue à maintenir un bon tonus de la ceinture abdominale, ce qui est essentiel pour prévenir la diastasis, un écartement des muscles abdominaux, parfois constaté après l’accouchement. De plus, son utilisation favorise la relaxation et améliore la qualité du sommeil des futures mamans. 

Certaines sages-femmes conseillent aussi l’utilisation du Winner Flow pour apaiser les douleurs lombaires. Il favorise une respiration qui détend le diaphragme, assurant ainsi un meilleur confort et une adaptation plus simple aux changements physiques liés à la grossesse. En régulant la respiration et en préservant une capacité respiratoire optimale, il participe également à la protection du périnée.

Voici nos conseils pour bien l’utiliser durant la grossesse : 

  • Réglages initiaux : commencez par un réglage entre 2 et 2,5 (résistance minimale)
  • Position : vous pouvez l’utiliser en position assise ou allongée (genoux repliés et talons proches des fesses). Dans les deux cas, veillez à vous grandir afin d’étirer votre corps. 
  • Placement : placez le sifflet dans votre bouche, le tube le plus fin à l’intérieur de la bouche et en mettant les lèvres sur la collerette (ne pas serrer entre les dents). Il doit être placé perpendiculaire à votre visage. 
  • Technique de respiration : Sans inspirer au préalable, utilisez l’air déjà présent dans votre cage thoracique pour souffler. Visualisez le bébé remontant vers votre cœur. Inspirez doucement par le ventre et expirez lentement en soufflant dans le Winner Flow. Cela aide à rapprocher le bébé de la colonne vertébrale, réduisant la cambrure du dos, et stimule les muscles abdominaux et pelviens.
  • Durée : Effectuez des séries de quatre à cinq expirations durant 5 à 10 minutes. Si vous avez moins de temps, l’exercice reste bénéfique. Vous pouvez en faire un rituel lorsque vous allez vous coucher ou en digestion, en post-repas. 

“J’ai découvert le Winner Flow lors de ma première grossesse et je l’ai utilisé tout du long. En l’utilisant, j’ai appris à mieux contrôler ma respiration, ce qui a été particulièrement utile pour apprendre à allonger mes expirations. Très efficace pour mes maux au dos également ! Je ne l’ai pas utilisé pour l’accouchement mais je suis persuadée qu’il a amélioré mon confort et ma confiance durant la grossesse. »

Comment utiliser le winner flow pendant l’accouchement ? 

Durant l’accouchement, le Winner Flow peut offrir différents avantages.

Il peut aider les futures mamans à canaliser leur souffle et leur concentration. Cela peut permettre d’aider à la gestion de la douleur et à se sentir actrice de son accouchement. 

“Je l’ai utilisé sans réel entraînement pour mon accouchement physio sans péri, dès que les grosses contractions sont venues pour bien faire un souffle long et continu. Je l’ai gardé jusqu’à ce que bébé commence sa sortie. Il m’a vraiment aidé à me focaliser sur le souffle et non sur la douleur des contractions. “

On attribue également au Winner Flow des vertus sur le positionnement du bébé. L’engagement correct des muscles abdominaux facilité par le Winner Flow aide le bébé à se placer dans une position optimale, favorisant ainsi sa descente dans le bassin. De plus, la respiration permise par ce sifflet contribue à une meilleure oxygénation de la mère et du bébé, régulant la fréquence cardiaque du nouveau-né pendant le travail et l’accouchement. Enfin, il facilite également la dilatation du col et soulage la pression sur le périnée.

Pour l’accouchement, la technique d’utilisation du Winner Flow est la même que durant la grossesse : inspirez profondément en utilisant votre abdomen, puis expirez lentement dans l’embout. Vous pouvez commencer à la résistance 2 (la plus facile) et augmentez progressivement au fur et à mesure de l’avancée du travail (jusqu’à 1).

« Pour mon accouchement, je n’ai pas lâché mon Winner Flow. À chaque contraction, je soufflais dedans pendant six secondes, puis je reprenais mon souffle pendant quatre secondes, et je recommençais jusqu’à la fin de la contraction. Ça m’a vraiment aidé. Les contractions étaient efficaces et je n’ai jamais eu l’impression de perdre le contrôle. Je n’ai même pas pensé à la péridurale. »

Peut-on utiliser le Winner Flow en cas de péridurale ? Bien sûr ! La péridurale permet un soulagement de la douleur mais la respiration reste essentielle pour avoir des contractions efficaces et une bonne oxygénation.

Le Winner Flow pendant la poussée

Des études ont démontré que les méthodes de poussée traditionnelles, comme la respiration “petit chien”, peuvent limiter l’apport d’oxygène à la mère et, par conséquent, au bébé. Cela peut entraîner des complications telles que la souffrance fœtale et une augmentation du risque de déchirures.

En utilisant le Winner Flow, vous tirez parti de la force des muscles abdominaux et des contractions utérines pour faciliter l’accouchement. Cette technique aide à pousser de manière efficace tout en préservant la zone périnéale.

Pendant la phase d’expulsion, il est conseillé de fermer le sifflet (au niveau de la barre) et de souffler fortement en contractant les abdominaux . Vous verrez que la résistance est forte, comme lorsque vous gonflez un ballon de baudruche. Il est recommandé d’inspirer profondément pendant 3-4 secondes et de souffler le plus longtemps possible, idéalement entre 8 et 10 secondes. Il peut être bénéfique de visualiser votre bébé qui descend. 

“Je l’ai utilisé et franchement ça m’a bien aidée pour le travail je pense que ça a bien fait avancer les choses (déclenchement au ballonnet) ça m’a permis de bien allonger mon souffle alors que la respiration (méditation tout ça) c’est pas mon fort… par contre, j’ai plus réussi à continuer pour la poussée… je ne devais pas être assez bien préparée.“

Le winner flow est un outil, pas une recette miracle. Certaines femmes vont l’apprécier et d’autres non. Comme tous les modes de gestion de la douleur (peigne, mantras, etc), il est intéressant à connaître afin de l’avoir dans votre boîte à outils anti-douleur le jour J. Cependant, votre instinct sera votre meilleur atout.

“J’ai fait ma préparation à l’accouchement avec. Le jour J, je l’ai utilisé sur une seule respiration, plutôt au « début du travail qui picote », mais j’ai vite arrêté ça ne me convenait pas. Je trouvais que ma mâchoire était trop serrée pour le garder en bouche.

Le winner flow en cas de césarienne 

Plusieurs maternités ont intégré le Winner Flow dans leur protocole pour les césariennes programmées. Son utilisation transforme l’expérience chirurgicale en une procédure plus humaine et participative. Les femmes, activement impliquées dans leur accouchement, utilisent le dispositif pour contracter leurs muscles abdominaux et aider à l’expulsion du bébé après l’incision. De même, la respiration par cet embout offre un outil de relaxation particulièrement utile en cas de stress. 

« Je n’oublierai jamais l’expérience de ma césarienne. Dès que la tête de mon bébé a été visible, on m’a doucement rehaussée pour que je puisse le voir émerger de mon ventre. C’était un moment incroyablement puissant et émouvant. Malgré la césarienne, on m’a encouragée à pousser pour accompagner son arrivée. Mon bébé est sorti très lentement, et une fois complètement à l’air libre, le gynécologue l’a tenu face à moi. »

Où acheter le Winner Flow ?

Le Winner Flow est disponible à l’achat sur plusieurs plateformes en ligne, y compris sur Amazon et sur des sites spécialisés dans la vente de matériel médical. Vous pouvez également le trouver dans certaines pharmacies. N’hésitez pas à appeler avant car toutes n’en proposent pas à la vente.

Le prix du Winner Flow se situe généralement entre 5 et 10 euros. Lors des séances de préparation à l’accouchement, certaines sages-femmes peuvent le vendre à prix coûtant. Sur le site, il est vendu à 7,50 €. Le  winner flow ne permet pas de bénéficier de remboursement de la Sécurité Sociale. 

Le prix du Winner Flow se situe généralement entre 5 et 10 euros. Lors des séances de préparation à l’accouchement, certaines sages-femmes peuvent le vendre à prix coûtant. Sur le site, il est vendu à 7,50 €. Le  winner flow ne permet pas de bénéficier de remboursement de la Sécurité Sociale. 

Le winner flow est fourni sans manuel d’utilisation. Considéré comme un dispositif médical, il nécessite une formation appropriée pour l’utiliser de manière efficace. Si cela vous intéresse, parlez-en avec votre sage-femme. Il n’est pas conseillé de l’utiliser sans avis médical.

L’utilisation du sifflet pour la rééducation du périnée 

La période de récupération post-partum est une étape essentielle pour les femmes après avoir accouché. Il est recommandé de consulter une sage-femme ou un kinésithérapeute spécialisé dans la rééducation périnéale environ 6 à 8 semaines après l’accouchement. 

Dans ce contexte, l’utilisation du Winner Flow se révèle précieuse. Cet outil a d’ailleurs été initialement conçu pour la rééducation du périnée et des abdominaux après l’accouchement.

Pour la rééducation périnéale avec le Winner Flow, il est important de régler le sifflet sur le niveau de résistance numéro un. Il agit en renforçant simultanément les muscles abdominaux et le périnée. 

Les exercices pratiques impliquent de positionner le sifflet dans la bouche, d’inspirer profondément, de serrer le périnée, puis d’expirer en ressentant la tension au-dessus du pubis. 

Que ce soit pendant la préparation à l’accouchement ou pendant la période post-natale, l’utilisation du Winner Flow doit toujours être effectuée en accord avec son professionnel de la santé et sous sa supervision attentive.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES