6 conseils destinés aux papas le jour de l’accouchement

Par Armelle Fruchard | Mise à jour le 9 octobre 2023

En tant que partenaire, il peut être impressionnant de trouver sa place le jour de l’accouchement. Pourtant, vous pouvez être d’une grande aide et d’un précieux soutien. Voici quelques conseils pour aider votre partenaire et participer de manière active à la naissance :

Tips #1 : l’accompagner dans sa respiration

Il est fréquent que sous l’intensité des contractions, la respiration s’emballe et qu’elle se rapproche d’un halètement continu. Malheureusement, cela n’aide pas à soulager la douleur, ni à oxygéner le bébé de manière optimale. Si votre partenaire commence à prendre une respiration rapide, courte et saccadée, vous pouvez l’aider en mimant, devant elle, une respiration lente et profonde. Ainsi, sans la perturber ni lui donner un ordre, vous pouvez l’aider à synchroniser son souffle sur le vôtre. C’est facile et très efficace.

==> Inspirez par le nez pendant 4 secondes, puis expirez par la bouche le plus lentement possible, les épaules relâchées.

Tips #2 : lui faire des points d’acupression

Si les contractions sont dans le bas du dos, vous pouvez essayer de réaliser une pression en mettant vos pouces dans les trous sacrés (fossettes du dos) tout en attrapant son bassin, comme pour le contenir. Ce type de massage améliore la circulation sanguine, bloque la transmission des sensations douloureuses et permet d’aider le bébé à s’engager.

Cette technique de contre-pression peut être efficace pour soulager la douleur. Cependant, il est également possible que votre partenaire vous fasse très rapidement (et parfois un peu violemment) comprendre que cela ne lui plaît pas du tout. Dans ce cas là, la meilleure des choses à faire est de la laisser tranquille.

Tips #3 : proposer des options de confort

Lui apporter un verre d’eau (avec paille), placer un bol de raisins à picorer à côté d’elle, lui proposer de lui retirer son pull ou de lui mettre des chaussettes, etc. Toutes ces propositions, sans pour autant qu’elles soient sans fin, lui offrent la possibilité d’être plus à l’aise sans avoir à le demander et risquer de sortir de sa bulle intérieure.

Tips #4 : croire en ses capacités et lui exprimer

Même si vous allez probablement vous sentir démuni face à la puissance des contractions, témoignez-lui votre amour et votre fierté. Lui réciter des paroles positives permet de conditionner son subconscient à puiser en elle la force nécessaire à l’accouchement. De même, vous sentir calme et confiant à côté d’elle l’aidera à normaliser la situation et à se sentir plus forte.

Voici des exemples de phrases à lui chuchoter : “Tu es incroyable“ “Notre bébé a beaucoup de chance de t’avoir” “Tu te débrouilles comme une chef” “Notre bébé sera bientôt avec nous”

Tips #5 : être le gardien de sa bulle

Pendant l’accouchement, la maman a besoin de se concentrer sur sa respiration et d’entrer en connexion avec son corps et son bébé. Elle a besoin d’une bulle de confort et d’intimité pour ne pas penser à ce qui se passe autour. Un de vos rôles est d’être le gardien de cette bulle afin que personne ne la dérange : répondre aux sages-femmes, faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de bruit, baisser les stores, mettre une playlist douce, éviter qu’on lui pose des questions, la sécuriser, ne pas la perturber, etc.

Tips #6 : fournir une présence rassurante

Lors d’un accouchement à l’hôpital, il est rare de connaître les personnes qui vous accompagnent. Le simple fait d’être présent et de poser sur elle un regard aimant sera extrêmement réconfortant. Vous êtes son repère, ayez confiance en vous deux. Bien que l’accouchement demande de la patience, il s’agit également d’un des moments les plus intimes de votre vie. Tâchez de le rendre le plus tendre et affectueux possible. Cela facilitera le processus physiologique de l’accouchement et le rendra plus efficace.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES