Bébé lotus : tout savoir de cette tradition ancestrale

Par Armelle Fruchard | Mise à jour le 1 septembre 2023

La naissance lotus est une pratique qui implique de laisser le bébé attaché au placenta plusieurs jours après la naissance. En quoi cela consiste exactement ? Quels sont les bienfaits du bébé lotus ? Réponses.

Qu’est-ce qu’un placenta lotus ? 

La naissance lotus consiste à ne pas couper le cordon ombilical à la naissance et à maintenir le bébé relié à son cordon et, par conséquent, à son placenta pendant plusieurs jours. On sépare le bébé de son placenta qu’au moment où le cordon ombilical tombe naturellement, après avoir séché. Ce processus peut prendre entre 3 et 10 jours voire plus. 

Quelle est la symbolique liée au bébé lotus ?

Le placenta lotus trouve son origine d’une légende hindoue selon laquelle le lotus prend naissance dans le nombril du dieu Vishnu (créateur de l’univers). Le lotus est donc considéré comme la fleur de vie par excellence. Ainsi, dans de nombreux peuples, le cordon ombilical est sacré et ne doit pas être coupé. 

Cette pratique revient à considérer le bébé, le cordon et son placenta comme une seule entité et ne pas intervenir sur leur séparation naturelle. C’est un acte hautement symbolique qui n’a pas de bienfaits scientifiquement établis, à l’exception de l’avantage déjà observé avec le clampage tardif, qui consiste à ne pas couper le cordon avant qu’il cesse de pulser afin d’optimiser les réserves sanguines du bébé.

Selon certaines croyances, le placenta lotus peut être considéré comme le double du bébé car il provient de la même source cellulaire (spermatozoïde et ovule). Dans ce sens, la pratique de la naissance lotus permet au bébé de récupérer le chi dont il a besoin pour une incarnation totale. 

Le bébé lotus présente-t-il des dangers ? 

Le principal danger lié à la naissance lotus réside dans la possibilité d’une infection. Étant donné que le placenta est composé de tissus sanguins, il présente une vulnérabilité accrue face aux infections et le risque qu’elles se propagent au bébé.

En France, la pratique du placenta lotus n’est pas possible en cas d’accouchements en maternité ou à l’hôpital. Le placenta est considéré comme un déchet organique et est incinéré. 

Sante.gouv annonce explicitement : Il est donc interdit aux parturientes de récupérer leur placenta après leur accouchement”. 

En France, les maternités ne permettent pas de pratiquer la naissance lotus car le placenta est considéré comme un déchet qui doit être détruit et ne pas sortir de l’hôpital. Cela permet de prévenir le risque infectieux. Ainsi, si vous souhaitez réaliser un placenta lotus, il faudra que cela soit dans le cadre d’un accouchement à domicile (certaines maisons de naissance acceptent cette pratique) avec une sage-femme en accord et sensible à cette pratique. 

Comment réaliser un placenta lotus ?

Voici les différentes étapes pour réaliser un placenta lotus : 

  • rincer le placenta (caillots de sang, méconium) 
  • le laisser sécher dans une passoire puis tapoter avec un tissu pour absorber le restant d’humidité
  • tapisser un récipient (bol, panier en bambou, corbeille) d’un lange recouvert d’une importante couche de gros sel 
  • déposer le placenta sur le sel (côté xx)
  • le recouvrir de sel et, si l’on souhaite, de fleurs, pierres, coquillages, herbes séchées
  • refermer le lange.

Le sel permet d’assurer une bonne conservation du placenta. Cependant, il est nécessaire de répéter l’opération toutes les 24h environ : changer les langes et remettre du sel et des plantes. Plus le temps passe, plus l’air permet l’évaporation de l’humidité du placenta. Il est important de ne jamais laisser le placenta “macérer” dans son jus.  L’ensemble doit toujours être maintenu aussi sec que possible. De plus, le sel et les aromates doivent être appliqués exclusivement sur le placenta (ni sur le cordon, ni sur le bébé). Il est possible d’envelopper le cordon ombilical avec un ruban de soie jusqu’au nombril du bébé.

Au fil des jours, le cordon va sécher, durcir et rétrécir de diamètre. Entre le jour 3 et le jour 10 environ, il va tomber de lui-même. Vous pourrez choisir de brûler ou enterrer le placenta.  

Quels sont les bienfaits d’une naissance lotus ? 

Le principal bienfait du placenta lotus est qu’il induit de laisser le cordon s’arrêter de battre tout seul ce qui offre les avantages du clampage tardif. 

Au-delà de la portée symbolique du bébé lotus, ce rite impose aux parents un mode de vie plus lent et intime. Il restreint les possibilités de déplacements de la maman (surtout en cas d’allaitement) et limite les visites au bébé, celui-là étant moins “présentable”. Enfin, la pratique du placenta lotus favorise le respect du cours naturel de la vie et évite une intervention non nécessaire. 

Bébé lotus : témoignage 

“Avec mon conjoint, nous avons soigneusement préparé le placenta de Théo, l’entourant d’un mélange bio de sel d’Himalaya, de lavande et de romarin, puis l’emballant dans des vêtements en coton. C’était si beau et cela sentait super bon. 

Cette naissance en lotus a permis une transition en douceur pour notre bébé. On a honoré la vie qu’il avait partagé avant, son premier berceau. 

Jusqu’à la rencontre avec lui, je n’avais jamais vu un bébé aussi serein. Nous avons pris soin de lui avec son panier de placenta à ses côtés. Ça demande un peu de travail et des soins supplémentaires mais ça en vaut la peine. 

On nettoyait le panier deux fois par jour.  Le cinquième jour, le cordon ombilical est tombé naturellement, exactement à la même heure que sa naissance : 18h21. Une transition parfaitement harmonieuse. Nous avons enterré le placenta dans le jardin et gardé le cordon ombilical en souvenir.

Quand je l’ai pris la première fois dans les bras, sans qu’il ne soit attaché à rien, j’ai eu l’impression de vivre une nouvelle naissance. C’était très émouvant, très doux, très poétique. Nous avons eu l’impression de nous adapter à lui et non de lui imposer notre rythme. J’invite tout le monde à considérer la naissance lotus et à se renseigner sur cette belle pratique. « 

2 Commentaires

  1. googletest

    Thank you for sharing your info. I truly appreciate
    your efforts and I am waiting for your further post thank
    you once again.

    Réponse
    • armellefruchard@gmail.com

      Thank you very much for your comment, I really appreciate it, and I’m glad to know my articles are useful.

      See u soon on Madre !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES