La méthode Lamaze : l’accouchement sans douleur (1951)

Par Armelle Fruchard | Mise à jour le 25 août 2023

La méthode Lamaze consiste en un ensemble de recommandations qui permettent de vivre un accouchement psycho-prophylactique (sans douleur).  La méthode Lamaze prône une naissance simple et naturelle axée sur la respiration. En quoi consiste la méthode Lamaze pour l’accouchement ? Quels sont les grands principes de la méthode Lamaze ? 

Qu’est-ce que la méthode Lamaze ? 

La méthode Lamaze a émergé en France au début des années 1950 grâce au Dr. Fernand Lamaze. En 1951, lors de sa participation au Congrès International d’obstétrique et de gynécologie, il découvre une méthode russe d’accouchement sans douleur, présentée par Nikolaiev. Curieux, il se rend à Moscou pendant trois semaines pour l’étudier. À son retour, il décide de l’expérimenter à la maternité des Bleuets dont il est le médecin-chef.

La méthode Lamaze insiste en premier lieu à répondre aux stimuli de la douleur par des exercices de respiration focalisée, de mouvements et des massages. Elle prône le conditionnement mental des futures mères comme technique de soulagement de la douleur.

Au-delà d’être simplement une méthode d’accouchement, la technique Lamaze repose sur un ensemble de directives visant à gérer la douleur et à faciliter un accouchement réussi. Elle préconise l’accouchement physiologique pour renforcer la confiance des mères, promouvoir la santé des nouveau-nés et encourager les liens entre la mère et son enfant.

Aujourd’hui, Lamaze International est une organisation qui promeut l’accouchement naturel en proposant une éducation globale sur la maternité. Elle souligne que la grossesse est un événement naturel de la vie et que les corps des femmes sont parfaitement conçus pour nourrir et prendre soin de leurs bébés. 

Quelles sont les techniques de Lamaze pour un accouchement sans douleur  ? 

La méthode Lamaze est d’abord connue pour ses exercices de respiration contrôlée. Elle sensibilise sur le fait que les techniques de respiration et de relaxation réduisent la perception de la douleur et facilitent le bon déroulement du travail. 

Elle repose sur l’idée que la respiration permet de se relaxer et de diminuer la perception de la douleur. Voici les recommandations pour mettre en application la respiration contrôlée : 

  • respirer de manière lente et profonde au début et à la fin de chaque contraction
  • garder un rythme constant 
  • se concentrer sur un élément physique (focus mental). 

Voici un résumé des exercices de respiration enseignés par la méthode Lamaze (selon les étapes du travail) : 

Phase du travailExercices de respirationRecommandations générales
Première phase du travail (0-5cm)Inspiration par le nez
Expiration lente par la bouche (comme si on soufflait une bougie)
Respiration lente et profonde avec relâchement musculaire 
Possibilité de s’auto-masser ou de se faire masser aux endroits douloureux pendant la contraction 
Pression sur les points sacrés
Phase active (5-8 cm) Inspiration par le nez
Expiration par la bouche
À mesure que la contraction s’intensifie, effectuer des respirations plus rapides (impression de se “gonfler”)
Possibilité de faire des sons : “héééé” en inspirant, “hoooo” en expirant
Concentrer votre attention sur une chose (objet, point fixe, yeux de votre accompagnant, etc)
Massages 
Pressions sur les points sacrés
Seconde phase du travail (8-10 cm)Inspiration par le nez
Expiration par la bouche
Respiration à rythme modifié (selon l’intensité de la contraction)
Concentrer votre esprit sur le chemin que votre bébé est en train d’effectuer (point focal)
Phase d’expulsionRespiration lente et profonde jusqu’à ressentir le besoin de pousser
Retenir son souffle pendant  5 secondes
Pousser 
Expirer l’air restant 
Recommencer
Respiration communément appelée “du petit chien” 
Replier les cuisses Écarter les coudes Relâcher la tête

Quels sont les 6 principes défendus par le docteur Lamaze ? 

Voici les concepts clés soulignés dans la méthode Lamaze :

  • Le travail ne doit pas être provoqué. La méthode Lamaze préconise de laisser l’accouchement se déclencher naturellement. Seules quelques raisons médicales peuvent justifier de déclencher l’accouchement mais elles sont exceptionnelles : rupture de la poche des eaux sans induction du travail, un dépassement de terme (42SA) ou encore l’hypertension. 
  • La future maman doit pouvoir bouger, marcher et changer de position librement pendant toute la durée de l’accouchement. Certains mouvements sont conseillés et enseignés durant la préparation à l’accouchement (danse du bassin, position accroupie). Les positions qui accentuent la gravité sont recommandées. La technique Lamaze enseigne que répondre aux douleurs des contractions par le mouvement permet de diminuer la peur donc la douleur.
  • L’accompagnement d’une personne de confiance est conseillé. La méthode Lamaze préconise la présence d’un soutien émotionnel durant tout l’accouchement, si possible féminin (doula, mère, sœur, amie). Elle souligne que cela participe à la mise en confiance de la future maman et que cela peut aider à diminuer la douleur. 
  • Toutes les interventions qui ne sont pas médicalement nécessaires doivent être évitées. Parallèlement, le docteur Lamaze soutient la droit de pouvoir boire et manger à sa convenance. Tous gestes intrusifs (comme les touchers vaginaux, la rupture artificielle des membranes, épisiotomie) sont proscrits par la méthode Lamaze.  
  • La position sur le dos est déconseillée. La poussée naturelle est à privilégier. Il enseigne que les positions utilisant la gravité sont à favoriser car elles permettent de raccourcir la durée de poussée. 
  • La mère et le nouveau-né doivent rester dans la même pièce après l’accouchement pour favoriser l’allaitement et la création du lien d’attachement. Il recommande la pratique du peau à peau pendant l’heure qui suit l’accouchement.  

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES