Pourquoi est-il conseillé de consommer des dattes durant la grossesse ?

Par Armelle Fruchard | Mise à jour le 9 juin 2023

Parmi les conseils faits aux femmes enceintes, la recommandation de consommer des dattes revient fréquemment. D’où vient ce conseil ? Pourquoi faudrait-il manger des dattes lorsqu’on est enceinte ? Quel est l’effet des dattes sur l’accouchement ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur les dattes et l’accouchement. Alors, légende urbaine ou preuve scientifique ?

Pourquoi conseille-t-on de manger des dattes enceinte ?

Au Moyen-Orient, les dattes sont très consommées et traditionnellement recommandées en amont de l’accouchement pour le faciliter. Depuis toujours, elles sont conseillées par les sage-femmes orientales. De même, dans la tradition islamique, les dattes sont souvent associées à la naissance. Cette importance est principalement due à plusieurs références dans le Coran.

Des études ont prouvé les bienfaits de la consommation de dattes en prévision de l’accouchement. En comparant deux groupes, un ayant consommé 6 dattes par jour à partir de la 37e SA, et l’autre n’en ayant pas consommé, on a pu remarquer que : 

Groupe ayant consommé des dattes Groupe n’ayant pas consommé de dattes
8,5h de travail actif15h de travail actif
47 % ont eu recours à l’ocytocine de synthèse28 % ont eu recours à l’ocytocine de synthèse
79 % de travail spontané96 % de travail spontané

Outre un moindre usage de l’ocytocine de synthèse et une proportion réduite de déclenchements, voici les bienfaits que l’on attribue aux dattes pour l’accouchement : 

  • maturation plus rapide du col de l’utérus ;
  • durée de travail plus courte (étude de 2017),
  • meilleure résistance à la douleur,
  • réduction du risque d’hémorragies du post-partum,
  • meilleur score APGAR du bébé à 5 minutes.

Combien de dattes par jour faut-il consommer pour préparer l’accouchement ? 

Les différentes études portant sur la consommation de dattes durant la grossesse n’ont pas toujours précisé la quantité à consommer. Cependant, quand cela a été fait, il est préconisé de consommer 70 grammes par jour. Cela correspond à 3 à 6 dattes, selon leur taille. 

Pour que la consommation de dattes ait un impact sur l’accouchement, il est conseillé d’en intégrer à son alimentation à partir de la 36 SA (semaine d’aménorrhée). 

Attention ! Manger des dattes ne permet pas de déclencher l’accouchement naturellement ou d’accélérer la lancée du travail. Cependant, elles permettraient une meilleure préparation du corps et une diminution des risques de déclenchement artificiel. 

Quand manger des dattes pendant la grossesse ?

Il est possible de manger des dattes durant toute sa grossesse, sans danger. On reconnaît ses vertus à partir de la 36e-37e SA mais rien ne justifie de s’en priver avant, surtout si vous aimez cela. 

Ainsi, n’y a aucune contre-indication à consommer des dattes dès le premier trimestre de grossesse. Au contraire, les dattes étant riches en vitamines B et minéraux (fer, calcium, magnésium, potassium), elles offrent un apport précieux en glucides et en énergie. Si vous souffrez de nausées ou si vous avez perdu votre appétit, c’est un aliment nutritionnellement intéressant. 

En fin de grossesse, on conseille de consommer environ 70g de dattes par jour. Il est souvent plus simple de les répartir tout au long de la journée car leur forte teneur en sucre peut les rendre écoeurantes. 

Les dattes peuvent également vous accompagner pendant l’accouchement. Faciles à ingérer, elles permettent une source saine de sucres rapides, parfaites pour un regain d’énergie durant l’effort. N’hésitez pas à en glisser quelques unes dans votre valise de maternité ou à confier cette envie à votre doula.

En post-partum, les dattes présentent également plusieurs avantages. Elles aident à la récupération énergétique grâce à leur source naturelle de glucides. Consommer des dattes peut aider à reconstituer les réserves d’énergie et à combattre la fatigue. 

Enfin, les dattes peuvent permettre de prévenir la constipation, courante après un accouchement. 

Comment les dattes agissent sur le corps d’une femme enceinte ?

La consommation de dattes avant l’accouchement permettrait une action à plusieurs niveaux :  

  • Préparation de l’utérus 

Grâce à la sérotonine, aux tanins et au calcium qu’elles contiennent, les dattes contribuent à la contraction des muscles lisses de l’utérus ; 

  • Maturation du col 

La consommation de dattes permettrait d’influencer les taux d’oestrogènes et de progestérone, des hormones responsables de la maturation du col  ;

  • Stimulation des contractions 

Les acides gras présents dans les dattes contribuent à la synthèse des prostaglandines. Par ce biais, elles accélèrent le déclenchement des contractions. De plus, ces dernières peuvent être également favorisées grâce à l’effet laxatif produit par les dattes ;

  • Amélioration de l’action de l’ocytocine 

Les dattes contiennent des composés naturels qui jouent sur les récepteurs de l’ocytocine. De même, les dattes ont des effets utérotoniques qui permettent de stimuler l’activité contractile de l’utérus. Cela contribue à la progression du travail et à l’efficacité des contractions. 

Peut-on manger des dattes en cas de diabète gestationnel ? 

En cas de diabète gestationnel, vous devez veiller à la consommation de sucre. Or la datte telle qu’on la connaît chez nous est consommée séchée. C’est-à-dire que sa teneur en sucre est particulièrement concentrée. 

Si vous développez du diabète gestationnel, vous n’êtes pas interdite de dattes, bien au contraire. Veillez cependant à les consommer en présence d’autres aliments source de protéines, de fibres et de lipides, afin de réduire leur impact glycémique. De même, essayez de fragmenter votre prise pour ne pas créer de pic de glycémie.

Non immunisée contre la toxoplasmose, vous vous demandez si vous pouvez manger des dattes ? Tout à fait ! Si vous souhaitez les consommer fraîches, assurez-vous de bien les laver. Si elles ont été séchées, il n’y a aucun risque.

Sous quelle forme consommer les dattes pendant la grossesse ?

Le moyen le plus simple de consommer des dattes durant la grossesse est de les manger entières. C’est un encas idéal à avoir dans son sac puisque cela se conserve à température ambiante pendant plusieurs mois. 

Si vous cherchez à varier les manières de les consommer ou si vous n’aimez pas ça, vous pouvez facilement les intégrer à des recettes. Leur forte teneur en fructose et glucose en font un sucrant naturel très sain. 

Elles sont très pratiques à cuisiner pour réaliser des energy balls. Il vous suffit de mixer 16 dattes dénoyautées avec 75g de flocons d’avoine et 60g de chocolat. Vous obtiendrez une pâte que vous pouvez façonner en une vingtaine de boules. Après 1h au frais, c’est prêt ! Les energy balls aux dattes se conservent 4 jours au réfrigérateur. 

Vous pouvez également les utiliser pour sucrer votre porridge ou en purée (chauffées puis mixées avec un peu d’eau) afin de les intégrer à vos desserts. On considère que 50g de purée de dattes équivaut à 100g de sucre blanc. Enfin, si vous souhaitez contrebalancer leur goût sucré, vous pouvez aussi les associer à des plats salés comme condiments avec du poulet ou de l’agneau. 

Les dattes sont-elles compatibles avec l’allaitement ?

Les dattes peuvent tout à fait être consommées en cas d’allaitement. Elles auraient même tendance à favoriser la lactation. Riches en fibres, en vitamines B et en minéraux, elles jouent un rôle important dans la production de lait maternel. 

Quels sont les autres bienfaits des dattes pour les femmes enceintes ?

Les dattes sont un excellent choix pour commencer votre journée. En plus d’être délicieuses, elles sont également riches en nutriments essentiels pour votre corps. Les dattes sont une source naturelle de sucre, ce qui en fait un excellent choix pour les personnes qui cherchent à réduire leur consommation de sucre raffiné. De plus, les dattes sont riches en fibres, ce qui peut aider à réguler votre digestion et à vous sentir rassasié plus longtemps.

Voici les principales propriétés nutritionnelles des dattes : 

  • Source de fer. L’apport en fer est important pour prévenir l’anémie et réguler la circulation sanguine dans le sang ;
  • Source de glucides naturels. Très énergisante, les dattes permettent de lutter contre la fatigue grâce à leur teneur en fructose et glucose ;
  • Source de potassium. Excellent pour les personnes souffrant de tension artérielle ;
  • Source de vitamine C, phosphore, magnésium et calcium. Cela permet d’améliorer la santé des os ;
  • Réduction du taux de mauvais cholestérol (LDL) et aide à la prévention des maladies cardiaques. 
  • Teneur en fibres. Elles favorisent une digestion saine et régulière. Les fibres aident à prévenir la constipation et à maintenir un bon fonctionnement du système digestif.
  • Source d’antioxydants comme les caroténoïdes et les flavonoïdes. Ils aident à neutraliser les radicaux libres dans l’organisme ce qui contribue à réduire le risque de maladies chroniques. 
Faut-il manger des dattes pour tomber enceinte ?

Aucune étude n’a démontré que consommer des dattes pouvait aider à tomber enceinte. Cependant, les nutriments et minéraux présents dans les dattes contribuent à un environnement corporel sain, bénéfique pour une femme qui souhaite de tomber enceinte.

Combien de dattes est-il conseillé de consommer pour faciliter l’accouchement ?

Plusieurs études ont démontré que consommer 6 dattes par jour à partir de la 37SA permettrait de diminuer la durée de l’accouchement et éloignerait le risque d’intervention médicale.

Peut-on consommer des dattes dès le premier trimestre de grossesse ?

Il n’y a pas de contre-indication à manger des dattes dès le premier trimestre de grossesse. Les dattes sont riches en fibres, en sucre naturel, en potassium, en fer et en diverses vitamines, essentiels pour la santé de la mère et du bébé.

1 Commentaire

  1. Dattes

    Oui, c’est vrai que les dattes offrent de nombreux bienfaits pour la santé. Cependant, il faut être conscient du risque de prise de poids si on en consomme en excès, car les dattes sont très caloriques.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES DERNIERS ARTICLES